Revenir au site

Visite féministe de Versailles

Découvrir les femmes de pouvoir à Versailles

· Histoire,Recommandations féministes

La dernière visite de Feminists in the City propose un angle original : découvrir le château de Versailles, temple de la royauté française, sous le prisme du féminisme et des femmes qui ont fait vivre le palais.

Des femmes de pouvoir ?

Versailles c’est bien entendu la demeure des reines et rois de France depuis que Louis XIV a changé le siège de la cour du Louvre à Versailles. C’est donc la résidence des reines, dont la plus célèbre d’entre elles : Marie-Antoinette. La visite relate une partie de sa vie, de son mariage de convenance avec Louis XVI à son passage à l'échafaud face aux révolutionnaires.

La révolution marque elle aussi Versailles et l’histoire des femmes : le 5 octobre 1789, quelques mois après la prise de la Bastille et l’abolition des privilèges, plusieurs cortèges de femmes se dirigent vers Versailles pour réclamer du pain à la famille royale qui vit toujours dans le faste alors que les Parisien·nes vivent dans la misère. Ce sont principalement des Parisiennes qui sont présentes ce jour-là et font basculer la Révolution en ramenant la famille royale à Paris. Cette marche des femmes est un épisode clé de la révolution française omis des manuels scolaires.

Avant les femmes révolutionnaires, d’autres se sont essayées à la tâche politique : bien que de manière uniquement informelle et non officielle, les reines et favorites de Versailles participent aux décisions du royaume. Mme de Pompadour, qui influença Louis XV à rejoindre la “coalition des cotillons” auprès de deux autres femmes de pouvoir de l’époque, Elisabeth de Russie et Marie-Thérèse d’Autriche, en est un bon exemple.

Néanmoins, la situation des femmes à Versailles reste précaire. Les femmes de rang royal sont échangées comme outil pour les alliances du jeu géopolitique européen. De leur côté, les femmes qui deviennent la maîtresse du roi peuvent certes profiter d’un certain statut aussi longtemps que l’attention du souverain se porte sur elle, mais doivent se résigner à une vie d’humiliation à la cour ou bien à une retraite au couvent dès que ce n’est plus le cas. La destinée des femmes de Versailles est donc soumise à la volonté d'un homme : leur sexe ne leur permet pas une liberté véritable, en dehors des veuves qui elles jouissent d'un statut particulier.

On notera, bien évidemment, que si nos rois de France sont connus (voire acclamés) pour leurs infidélités, la sexualité des reines est bien moins libérée : elles se doivent de représenter l’honneur de leur rang et donc de ne pas prendre d’amants. Encore une fois, leur sexe définit leur place dans la société : leur mission principale est de fournir un héritier à la couronne, donc il est important de n'avoir aucun doute sur la légitimité de ses enfants.

Versailles et le Genre

La visite questionne la notion de genre à travers les époques : comment ce qui fut un attribut masculin devint féminin avec le temps, par exemple. La plupart des artifices quasiment exclusivement féminins aujourd’hui étaient aussi masculins à l’époque du faste de Versailles : les talons du Roi mais aussi les perruques ou le maquillage.

Vous apprendrez aussi que la question de la fluidité du genre ne date pas d’hier, notamment à travers l’histoire du Chevalier d’Eon, un espion qui se déguisait en femme pour mieux extraire les secrets d’Etats.

Il ne vous reste plus qu'à franchir les grilles de Versailles aux côtés de Feminists in the City pour en savoir plus sur les femmes de pouvoir qui ont fait valser la galerie des Glaces !

Rédigé par Laure Niclot (2022), inspiré des travaux de Sonia Thuillier (2021)

 

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OK