Revenir au site

FEMEN: pourquoi avons-nous besoin d'elles?

Par Molly Marchand, rédactrice Feminists in the City

· Débats

Les féministes FEMEN se définissent elles-mêmes comme « un mouvement international de femmes composé de courageuses activistes aux seins nus portant des slogans peints sur leur corps et couronnées de fleurs. » (1) . Ce groupe féministe radical aux slogans percutants à l’image du fameux « Every woman is a Riot », est souvent résumé à ses militantes manifestant en topless. Mais que représente vraiment cette organisation si importante dans l’histoire du féminisme ? Quelle est leur place au sein de la lutte féministe ? Feminists in the City revient sur la fondation de ce mouvement très médiatisé mais mal connu, visible mais mal compris.

Histoire d'un mouvement

FEMEN est un groupe d’activistes féministes radicales fondé en 2008 à Kiev en Ukraine par trois jeunes militantes : Anna Hutsol, Oksana Chatchko et Oleskandra « Sacha » Shevchenko. S’il est, à l’origine, un mouvement national, FEMEN prend rapidement de l’ampleur et s’étend en quelques mois à de nombreux autres pays. Ses membres sont engagées dans plusieurs luttes, principalement contre l’exploitation des femmes par la société patriarcale, la prostitution et le tourisme sexuel. Suite à plusieurs actions coup de poing qui restent dans les mémoires, le groupe FEMEN est entre les années 2012 et 2014 à son apogée. Bien qu’il se heurte à certaines polémiques et perde de la visibilité, sa présence au sein des mouvements féministes est toujours avérée. Sa présidente actuelle à l’international est Inna Shevchenko

Leur combat contre « les valeurs patriarcales qui imprègnent la plupart des sociétés industrialisées »

L’analyse du contexte historique et géopolitique dans lequel le mouvement s’est formé est cruciale pour comprendre l’importance d’un tel mouvement. En effet, durant les années 2000, l’Ukraine post-communiste en pleine transformation est confrontée aux valeurs libérales du monde occidental. L’écart entre les deux visions a de nombreux effets notamment sur le plan politique marqué par la Révolution orange, vague de manifestations à la suite d’une élection jugée truquée par la population. C'est également le cas sur le plan social, avec l’explosion de l’industrie du sexe dans le pays.

C’est dans cette situation particulièrement complexe et tendue que naît le groupe FEMEN, qui mène dès le début des combats liés à la lutte pour les droits des femmes. Il s’élève alors contre tout ce qu’il considère comme « les valeurs patriarcales qui imprègnent la plupart des sociétés industrialisées », autrement dit les formes de domination imposées par le patriarcat. Leur révolte se concentre autour de 3 axes majeurs que sont la dictature, l’industrie du sexe et la religion.